Votre navigateur ne supporte pas le javaScriptArticle de presse | Les Enfants d’Abord %
Accueil > Article de presse

Article de presse
4 juin 2020

M. BRIERE a répondu aux questions de Le Mans : Ma Ville

Magdalena Brière est responsable de l’agence mancelle Les Enfants d’abord, spécialiste de la garde d’enfant à domicile. Depuis le déconfinement, elle jongle entre les demandes de familles dont les parents ont repris le travail et celles dont les enfants n’ont pas retrouvé le chemin de l’école.

Le Maine Libre : Quelles difficultés a rencontrées votre agence pendant le confinement ?

« Quand on a appris le jeudi 12 mars la fermeture des écoles le lendemain soir, nous avons eu énormément d’appels pour garder les enfants à partir du lundi suivant. Les familles pensaient qu’elles allaient continuer à aller au travail, elles cherchaient un mode de garde en urgence. Très vite les parents nous ont rappelés, parfois dès le vendredi, quand ils ont compris qu’ils allaient être confinés, pour annuler les gardes. »

Votre activité a donc considérablement baissé ?

« En effet, de la mi-mars à la fin du mois d’avril, cela a été assez chaotique. Nous avons été sollicités par les familles travaillant essentiellement dans les secteurs médical, pharmaceutique et alimentaire.

Nous avons équipé tout notre personnel de gel hydroalcoolique et de masques, et leur avons donné des consignes précises qui sont toujours d’actualité : désinfecter tout ce qu’elles touchent (poignée, jeux, etc.), laver leurs vêtements après leur journée de travail, etc. »

Et depuis le déconfinement ?

« L’activité a repris un peu avant, quand de plus en plus d’entreprises ont demandé à leurs salariés de revenir. Là encore les demandes ont beaucoup changé. Les familles ont d’abord pensé que leurs enfants allaient reprendre tous les jours, puis se sont aperçues qu’ils iraient à l’école seulement quelques jours par semaine, pas toujours les mêmes. Nous avons dû nous adapter pour répondre à leurs demandes. Nos salariées viennent le plus souvent en complément d’un mode de garde (assistante maternelle) ou de l’école. Désormais les familles ont besoin de nous aussi dans la journée. »

Quelles garanties apportez-vous aux familles ?

« Je rencontre chaque famille et je connais toutes les salariés de l’agence. Je suis attentive à proposer les services de la personne qui correspondra au profil attendu par les parents. Tous nos salariés ont un agrément pour garder des enfants de 0 à 16 ans. Ceux qui gardent des petits de moins de trois ans doivent être diplômés dans la petite enfance, de même que les salariés qui s’occuperont d’un enfant handicapé doivent avoir un agrément spécifique. Chacun, lorsqu’il est recruté, bénéficie d’une formation aux urgences pédiatriques et aux accidents domestiques. »

 

Article en ligne :

https://lemans.maville.com/actu/actudet_-le-mans.-garde-d-enfants-a-domicile-il-faut-s-adapter_14-4117402_actu.Htm?fbclid=IwAR0-eMqzEjmkrRVkw8NFScOpdIcf3lcIX_AtTq8jzBTgVdSe7a3o3sv0-ko

Retour en haut Aenean non vel, fringilla Praesent ultricies libero nunc suscipit